Psycho-somatothérapies

Art thérapie

L’art est présent dans la vie des hommes de la préhistoire à nos jours et l’histoire de l’art ainsi que l’histoire de l’Homme sont indissociables.

L’art-thérapie est un processus de soin qui utilise l’art comme outil de médiation à des fins thérapeutique.

« C’est un accompagnement thérapeutique de personnes mises en position de création de telle sorte que leur parcours d’œuvres en œuvres fasse processus de transformation d’elle-même ». Jean-Pierre Klein – Psychiatre et art-thérapeute.

A l’origine de l’art thérapie se trouve la psychothérapie infanto-juvénile qui oblige à des approches moins directes. Avec les enfants, le langage verbal introspectif étant souvent secondaire, voire impossible, le thérapeute doit faire appel à des fictions (contes) ou aux langages non verbaux (dessins, animations d’objets,…).

Comment ça marche ?

Le procédé créatif prend les vulnérabilités du patient comme matériau. Il l’invite à s’exprimer et peut aussi révéler ce que d’autres procédés psychothérapiques ne mettraient pas en évidence.

Grâce à l’objet en création (sculpture, peinture, collages,…), l’art-thérapeute introduit une distance et propose de passer d’un discours en « je » à une production en « il ». L’inconscient peut alors plus facilement, moins crûment figurer ses conflits, ses peurs, ses aspirations. Le rôle du thérapeute est d’accompagner le parcours symbolique d’une production à une autre. Il favorise la rencontre énigmatique entre le patient et ce qu’il a produit. L’œuvre du patient doit d’abord l’interpeller lui-même avant d’interpeller le thérapeute car l’art-thérapie cherche moins à dévoiler les significations inconscientes des productions qu’à permettre au sujet de se recréer lui-même.

Le patient va, en quelques sortes, être invité à créer des « mises en forme imaginaire de lui-même » à travers des formes artistiques.

L’activité artistique entraîne l’être humain vers une interprétation, une analyse de ses émotions. Comme l’art pousse l’être humain à exprimer son goût, son style, il le pousse aussi à se considérer comme une personne et non comme un simple individu. Ainsi, l’art peut aider l’être humain dans un travail sur la confiance en soi, l’estime et l’affirmation de soi.

L’art-thérapeute se sert de l’activité artistique pour activer et réorganiser le processus de l’expression. Si le patient a du mal à s’exprimer par les mots, il peut grâce à l’art utiliser l’expression non verbale, ce qui lui permet de communiquer autrement et même d’entrer en relation avec autrui pour aller vers un mieux-être.

L’objectif de l’art thérapie n’est pas de former des artistes, ce ne sont pas des cours de dessins ! Le but est d’amener le patient à se sentir mieux. Une thérapie est avant tout une relation et pas une production et l’art thérapie ne déroge pas à la règle même si la partie visible reste la production artistique.

L’art seul ne guérit pas, mais peut aider une personne à aller mieux, à se détendre et ainsi à être plus réceptive et motivée sur la voie de la guérison.

 

Comment se déroule une séance ?

Pour les adultes :

J'utilise l'art-thérapie soit de manière spontané, à un moment donné de la thérapie (je peux proposer un travail de peinture pour une séance par exemple), soit dans le cadre d'un suivi de plusieurs séances si l'art-thérapie s'avère être la thérapie la plus adéquate à résoudre ou apaiser la problématique du patient.

Les séances durent 1h et se déroulent à mon cabinet de Roanne ou un atelier est prévue à cet effet. Après une période d'entretien verbale afin de faire le point de la situation depuis la dernière séance (période plus ou moins longue suivant le besoin du patient), nous passons à l'atelier pour commencer ou poursuivre un travail créatif.

Pour les enfants :

Les séances sont plus courtes et adaptées en fonction de l'âge de l'enfant et de ses capacités de concentration. Le recours à l'art-thérapie est quasiment systématique pour les enfants compte tenu de leur immaturité à faire part de leur état psychique verbalement.